Réalisation de l'Institut National pour l'Énergie Solaire (INES)

CHAMBERY (73)

Livré en 2012

Architecte :

Atelier Michel Remon et Agence Frédéric Nicolas

Maîtrise d'ouvrage :

Conseil général de Savoie

Type de bâtiment:

Institut National

Surface :

8 600 m2

Coût des travaux :

14 075 180 €HT

press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/3

DESCRIPTIF DE L’OPERATION :

Le futur bâtiment de l’Institut National de l’Energie Solaire présente des caractéristiques en termes de performances énergétiques tout à fait remarquables :

  • zéro énergie fossile

  • zéro émission de CO2

  • zéro fluides frigorigènes

  • Des consommations d’énergie pour le chauffage et la climatisation assurés exclusivement par des énergies renouvelables

  • Des besoins de chauffage limités à 25 kWh/m²/an

 

La conception du bâtiment de l’INES a fait l’objet d’une réflexion nouvelle grâce à :

  • Un travail en équipe dès les premières études donnant un vrai sens à la notion d’ingénierie

  • Une réponse simultanée à toutes les exigences du programme

  • Un traitement en aller et retour des contradictions engendrées

  • Une validation obligatoire des hypothèses envisagées

  •  D’où, in fine, la notion de contrainte remplacée par celle d’exigence.

 

Le projet de l'INES relève donc avec ambition le défi de concilier une architecture nouvelle et des performances énergétiques exceptionnelles conformes aux objectifs fixés pour les bâtiments neufs dans le cadre des mesures du Grenelle de l’environnement à l’échéance 2020.

OBJECTIFS, METHODES ET MOYENS :

  • Compacité maximum : un plan rectangulaire optimisé, distribué autour d’un atrium pour limiter au maximum les déperditions

  • Très forte inertie thermique et mise en œuvre de façades différenciées

  • Autonomie en lumière naturelle optimisée sur l'ensemble des locaux

  • Ventilation naturelle traversant de part en part le bâtiment et tirant profit du tirage généré par son aile de toit – support des capteurs solaires orienté sud - canalisant la brise du nord venant du Lac Léman

  • Equipements techniques les plus simples possibles

  • Atrium central conçu selon des principes bioclimatiques : compacité renforcée, récupération des apports solaires en hiver, développement de la ventilation naturelle en été

  • Chauffage avec 300m² de capteurs thermiques et en complément deux chaudières à granulés de bois

  • Climatisation des laboratoires sans fluide frigorigène, sans émission CO2 par l’exploitation des capteurs thermiques pour régénérer les CTA à dessican cooling

  • Gestion automatisée de tous ces dispositifs sus cités en fonction de la température, le moment de la journée ou de l’année, l’orientation etc...

  • Traitement extérieur du site avec fossés drainants pour recueillir les EP.

MISSIONS SOLENER : 

  • Etude d'orientation bioclimatique

  • Etude de lumière naturelle et d'ombres portées.

  • Simulation thermique dynamique pour s’assurer du confort intérieur

  • Simulation thermique dynamique pour estimer les besoins en climatisation solaire

  • Suivi de chantier.